Patrimoine

La commune de Plabennec présente un patrimoine culturel intéressant et varié ainsi qu’un bâti rural ancien de qualité. Voici quelques explications sur les monuments les plus remarquables de la commune mis sous forme de carte interactive.

  • Les vestiges de la chapelle Notre Dame Lesquelen

    Les vestiges de la chapelle Notre Dame Lesquelen

    Ces vestiges sont ceux des trois chapelles qui se sont successivement élevées au même endroit. La chapelle du XVIIème siècle, construite en pierre de taille et de style gothique, tombe en ruines au XIXème siècle.

    Le clocher s’écroule le 6 février 1884. La vierge de Lesquelen recevait l’hommage de fidèles lors du pardon paroissial de Saint Ténénan, le 15 août et à la fin septembre.
  • La motte féodale de Lesquelen

    La motte féodale de Lesquelen

    title Créée au Xème siècle, cette motte fut surmontée au XIème siècle d’un donjon de bois. Celui-ci fut remplacé dès le XIIème siècle par une tour en fer. Une salle souterraine faisait usage de cave et de cabinet d’aisances. Vers le XIVème siècle, le seigneur préfèra l’enceinte de la basse cour à son donjon. La légende attribue la construction de la motte à Saint Ténénan mort dans la 1ère moitié du XIIème siècle.
  • Chapelle de Loc Maria lann

    Chapelle de Loc Maria lann

    La chapelle est tréviale jusqu’en 1696. Elle tombe en ruines à la Révolution, elle est raccourcie et réhaussée en 1841. Une souscription publique a été lancé pour aider à la restauration de l’édifice. Cliquez-ici pour plus de détails à ce sujet.
  • Autel Chapelle de Loc Maria Lann

    Autel Chapelle de Loc Maria Lann

    Le dessus de l’autel est constitué d’une seule pierre de 3,1 m et date de 1512. Cet autel porte le nom de son donnateur Yves An-Du, celui-ci était sans doute prêtre puisqu’un calice est scuplté à côté de son nom.
  • Calvaire de Loc Maria Lann (1527)

    Calvaire de Loc Maria Lann (1527)

    Ce calvaire compte dix personnages représentés autour du Christ. Il est surmonté des macles des Rohan et porte, au pied de la vierge, le blason des Tarman-Lesquelen.
  • Pierre tombale de la chapelle de Loc Maria Lann

    Pierre tombale de la chapelle de Loc Maria Lann

    Parmi les 5 pierres tombales qui se trouvent dans la chapelle, sur celle qui semble la plus ancienne, aucune inscription de nom y figure. On peut voir uniquement une croix gravée dans un cercle.
  • Chapelle de Lanorven

    Chapelle de Lanorven

    Dédiée à Sainte Anne, sur la route de Guipavas. Edifice de plan rectangulaire datant du XV ème siècle et restaurée en 1891. Chevet plat et aveugle, clocheton à dôme et porte Renaissance. (D’après les références relevées dans : Eglises et chapelles de René Couffon et Alfred Le Bars) Pour en savoir plus…cliquez-ici
  • Tumulus à Ravéan

    Tumulus à Ravéan

    Au XIXème siècle, les fouilles mettent au jour sous l’amoncellement de pierre et de terre une chambre funéraire, recouverte d’une pierre de 2,70 m sur 3,80 m. Un vase à deux anses et un poignard y ont été retrouvés.
  • Menhir à Prat Lédan

    Menhir à Prat Lédan

    Le menhir de Prat Lédan est repertorié au XIXème siècle comme menhir à demi renversé sur un talus puis brisé par la foudre.

    La cavité dans la partie supérieure est sans doute la trace d’une tentative de christianisation.
  • Eglise de Saint Thénénan (1720)

    Eglise de Saint Thénénan (1720)

    Construite en remplacement de l’église précédente, elle doit son nom à Saint Thénénan.

    Seigneur de la cour de Londres, Thénénan demande au seigneur de l’enlaidir en recouvrant son corps d’une lèpre repoussante. Après quelques années d’épreuves, Saint Carantec le guérit et l’envoie en Armorique où le Saint fond l’église de Plabennec et celle de la Forest. Il défend le pays contre les invasions des Danois. Puis est appelé au siège de Saint Pol de Léon. Il meurt en 635. L’église ne garde que de l’époque sa tour et son porche.
  • Porche de l’église Saint Thénénan (1674)

    Porche de l’église Saint Thénénan (1674)

    Vestige de l’ancienne église, le porche porte l’inscription :
    ” noble et vénérable messire De Kergariou sieur recteur G. Le Granec fabrique 1674 “
  • Cloche de l’église Saint Thénénan (1821)

    Cloche de l’église Saint Thénénan (1821)

    De nombreux vols sont commis dans l’église entraînant le conseil de fabrique à prendre des mesures en installant cette cloche au dessus de la Sacristie.

    Elle est sonnée pour signaler les tentatives de vol.
  • Sainte Catherine et Saint Nicolas – Eglise de Saint Thénénan (1636)

    Sainte Catherine et Saint Nicolas – Eglise de Saint Thénénan (1636))

    La statue qui représente Sainte Catherine, patronne des philosophes et des étudiants, faisait partie du mobilier de l’ancienne église paroissiale remaniée au début du XIIIème siècle.

    Elle a été retrouvée sous le retable. La statue de Saint Nicolas a été offerte par un ecclésiastique dont elle porte l’écu et le calice. Elle proviendrait de l’ancienne église.
  • Retable du Rosaire (église Saint Thénénan 1682)

    Retable du Rosaire (église Saint Thénénan 1682)

    Le retable du Rosaire représente une vierge à l’enfant, entourée de médaillons figurant le mystère du rosaire.

    Le panneau central serait l’oeuvre du peintre landernéen Maurice Le Roux.
  • La croix de procession (église Saint Thénénan XIXème siècle)

    La croix de procession (église Saint Thénénan XIXème siècle)

    La paroisse de Plabennec utilise cette croix lors des processions ou des pardons.
  • Ferme de Ty Coz (milieu du XVI ème siècle)

    Ferme de Ty Coz (milieu du XVI ème siècle)

    Tyes Mein

    Cette ferme de dimension modeste est considérée comme la plus ancienne du secteur.
  • Manoir du Rest (Loc Maria Lann, vers le XIIIème siècle)

    Manoir du Rest (Loc Maria Lann, vers le XIIIème siècle)

    Le dramaturge Tanguy Malmanche vit dans ce manoir la moitié du temps à partir de l’âge de douze ans. Il y compose des pièces de théâtre. Le manoir donne lieu à une légende. Une dame, que son mari aurait décapitée, reviendrait tous les soirs à minuit, portant sa tête sur un plateau d’argent.
  • Maison Léon (rue des 3 Frères Le jeune, vers le XIIIème siècle)

    Maison Léon (rue des 3 Frères Le jeune, vers le XIIIème siècle)

    Cette maison est la plus ancienne du bourg de Plabennec.
    Avant la seconde guerre mondiale elle sert d’atelier à un artisan cordonnier-bourrelier.
  • Manoir de Kerbrat (XIIIéme siècle Ty Glas)

    Manoir de Kerbrat (XIIIéme siècle Ty Glas)

    Ce manoir serait construit par les familles Perrier et Duplessis dont il reste la trace dans un manuscrit de la chapelle de Loc Maria Lann. Une petite fenêtre était utilisée pour donner l’aumône aux mendiants.
  • Métairie (XVème XIIIème siècle à Lanoster)

    Métairie (XVème XIIIème siècle à Lanoster)

    Ce bâtiment agricole dépendait d’un manoir désormait détruit. Du manoir, il subsiste les pierres du puits et trois bases de colonnes de style renaissance. Une chapelle Saint Christophe se trouvant également dans le domaine a disparue lors du remembrement. Le blason des propiétaires est encore visible dans l’une des fermes voisines.
  • Croix (XVème XIIème siècle Saint Roch)

    Croix (XVème XIIème siècle Saint Roch)

    La chapelle Saint Roch qui se trouvait à proximité de ce calvaire lui a donné ce nom. Le pèlerin de la troménie de Saint Ténénan doit y faire une halte, la veille du 3ème dimanche de juillet.
  • Ancienne gare (1894)

    Ancienne gare (1894)

    Le petit train départemental qui va de Brest à Lannilis s’arrête à cette gare pour faire le plein en eau et en charbon. La ligne Brest-Lesneven, qui fait aussi étape à cette gare, cesse de fonctionner vers 1838, mais reprend du service pendant l’occupation, afin de transporter le béton nécessaire aux Allemands pour construire le mur de l’Atlantique. Elle disparaît en 1947.
  • Château (Le Leuhan, 1882-1884)

    Château (Le Leuhan, 1882-1884)

    La construction de ce manoir est due à deux familles nobles, les Burnett Stears et les Trobriand.

    Les premiers, d’origine anglaise, s’installent à Brest. Les seconds sont une famille noble bretonne.
    En 1869, John Burnett Stears épouse Béatrice De Trobriand. Le couple s’installe au Leuhan.
    Il crée alors le domaine et le château de 1882 à 1884. ,
  • Moulin de Saint Cloué (1838)

    Moulin de Saint Cloué (1838)

    , Construit en 1838, le moulin est exploité par plusieurs familles au cours du XIXème siècle. Dans la première moitié du XXème siècle, il est transformé en minoterie, puis traite la farine destinée à l’alimentation des animaux.