La révolution et le XIXème siècle

A la veille de la Révolution, Plabennec était une grande paroisse d’environ 3 500 habitants. Elle constituait en évêché à part entière. A l’époque, il y avait deux bourgs : Plabennec et Loc-Maria. Celui de Plabennec n’avait rien à voir avec celui que l’on connaît aujourd’hui : on y trouvait seulement quelques auberges, des ateliers d’artisanat ainsi que des maisons au toit de chaume… Le seul bâtiment remarquable était l’église St Thénénan dont le début de la construction date de 1720.

La principale activité des Plabennec était l’agriculture. Le niveau de vie était dans l’ensemble moyen.

L’époque révolutionnaire

Avec la Révolution, la paroisse de Plabennec obtint le statut de commune le 28 décembre 1789 et celui de chef-lieu de canton en 1790.
Jean Le Normant, aidé par un conseil municipal composé de huit officiers et de quinze notables, devint le premier maire de la commune.
Pour les paysans la grande victoire de la Révolution fut la redistribution des « communs » à leurs profits.
Une partie des nobles, propriétaires de manoirs, préfèrèrent quitter la commune.
Quelques insurrections eurent lieu en 1791 et surtout en mars 1793.
Cette révolte fut anéntie par près de 2 000 soldats et entraîna la mort ou l’emprisonnement de plusieurs Plabennecois.

Au XIXème siècle, seul le départ de quelques hommes sur les fronts des guerres napoléoniennes viendra perturber l’équilibre des Plabennecois, reposant principalement sur la culture de la terre et le respect des valeurs religieuses.

Catégories : Histoire